Soirée de gala de la XXIe Foire internationale du Livre de Cracovie

Soirée de gala de la XXIe Foire internationale du Livre de Cracovie
Jeudi 26 octobre 2017, à 19h30
Teatr Słowacki

Madame la Présidente des Foires de Cracovie,
Monsieur l’adjoint au maire,
Monsieur le président du conseil municipal,
Mesdames et messieurs,

Szanowna Pani Prezes Targów w Krakowie,
Szanowny Panie Wiceprezydencie Miasta,
Szanowny Panie Przewodniczący Rady Miasta,
Szanowni Państwo,

A la fin de cette première journée de la Foire Internationale du Livre de Cracovie que nous avons ouverte ce matin, je vous remercie à nouveau d’avoir proposé à la France d’être l’invité d’honneur. C’est un grand plaisir d’être parmi vous à cette soirée de gala, entouré de nos partenaires polonais si précieux, et de la nombreuse délégation française.

Zbliża się do końca pierwszy dzień Międzynarodowych Targów Książki w Krakowie, którego inauguracja miała miejsce w południe. Dziękuję ponownie za to, że Francja została na nie zaproszona jako gość honorowy. To dla mnie wielka radość, że mogę być z Państwem na tym wieczorze galowym, wraz z ważnymi polskimi partnerami i liczną delegacją francuską.

A travers la remise du Prix Jan Długosz à laquelle nous venons d’assister, je mesure à quel point, en Pologne comme en France, le livre et plus généralement la création culturelle est un des fondements de la relation entre nos deux pays, dont le destin se confond dans un même horizon européen.

Cette relation intime s’appuie sur une longue complicité entre les auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires de nos deux pays. Je me garderai bien de faire une énumération impossible et fastidieuse tant sont nombreux les références entre, parmi beaucoup d’autres, Jean Potocki et son Manuscrit trouvé à Saragosse et Witold Gombrowicz. J’étais d’ailleurs, il y un mois, à Vence pour l’inauguration de la Villa Alexandrine, là où il a fini ses jours, qui a été superbement restaurée et transformée en musée. Je pense aussi à d’autres lieux emblématiques chez nous, comme la Bibliothèque polonaise, à la revue Kultura à Maisons-Laffitte, à la librairie polonaise boulevard Saint-Germain.

Chacun a des lectures qui ont transformé sa vie. J’ai en mémoire très vive Joseph Czapski et son Proust contre la déchéance. Comment ces officiers polonais qui, après avoir échappé à Katyn, ont survécu à leur internement dans un camp soviétique en écoutant les conférences de leur camarade Joseph Czapski sur la littérature française et La recherche du temps perdu. Il y a là, me semble-t-il une rencontre saisissante entre des hommes tourmentés par l’Histoire, -avec une grande (H) hache comme disait Georges Perec (un écrivain lui aussi lié à la Pologne) et le génie d’un écrivain, Proust en l’occurrence. Ou la Duchesse de Guermantes pour survivre.

C’est cette puissance de la création qui doit nous donner plein d’énergie pour bâtir ensemble l’Europe de la culture et faire vivre nos valeurs communes.

Je vous invite chaleureusement à profiter dans les jours à venir du riche programme préparé par l’Institut Français de Pologne et ses partenaires, au premier rang desquels son partenaire stratégique, Carrefour Polska, que je remercie vivement.

Pour l’heure, je vous invite à écouter le récital de chansons françaises d’Iris Munos.

Serdecznie zachęcam Państwa do korzystania w kolejnych dniach z bogatego programu przygotowanego przez Instytut Francuski w Polsce i jego partnerów. Wśród nich wymienię partnera strategicznego, jakim jest grupa Carrefour Polska, której wyrażam podziękowania.

A teraz zapraszam do wysłuchania recitalu piosenek francuskich w wykonaniu pani Iris Munos.

Dernière modification : 02/11/2017

Haut de page