Remise des Palmes académiques à quatre chercheurs polonais [pl]

Monsieur le directeur,

Mesdames et messieurs les professeurs,

Mesdames et messieurs,

Je vous souhaite la bienvenue à la résidence de France. Nous sommes réunis ici ce soir pour distinguer quatre personnalités engagées en faveur du renforcement de la coopération scientifique franco-polonaise. Ces distinctions sont la reconnaissance de leur contribution au partenariat franco-polonais dans le domaine de la recherche nucléaire.

Les Palmes académiques ont été créées par un décret impérial de l’Empereur Napoléon Ier 1808 et l’ordre des Palmes académiques a été institué en 1955. Il est destiné à honorer les mérites des membres actifs de la communauté éducative ainsi que des personnalités éminentes qui contribuent effectivement à l’expansion de la culture dans le monde.

Comme le veut la tradition, je vais évoquer les mérites que la France reconnait en chacun d’entre vous en vous distinguant dans cet ordre ministériel.

Monsieur le professeur Grzegorz Wrochna,

Originaire de Radom, vous étudiez la physique expérimentale à l’université de Varsovie où vous devenez professeur de physique avant d’être nommé professeur associé à l’Institut d’études nucléaires à Świerk. Durant toute votre carrière, vous avez activement contribué à développer la coopération franco-polonaise.

En tant que directeur du centre polonais de recherches nucléaires (le NCBJ, Narodowe Centrum Badań Jądrowych), vous promouvez la collaboration avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, le CEA, et contribuez à la structuration des activités de la plateforme nucléaire européenne SNETP (Sustainable Nuclear Energy Technology Platform). Je ne citerai pas tous les projets bilatéraux que vous avez conduits avec succès et efficacité. Nombre de ces projets bilatéraux ont été réalisés dans le cadre européen, notamment celui du programme EURATOM. A titre d’exemple, je rappellerai que vous avez valorisé les réacteurs de recherche en Europe et ce dans le cadre du projet de réacteur de recherche Jules Horowitz (RJH) à Cadarache avec le CEA. Dans ce domaine, comme dans d’autres, l’Europe est le cadre habituel de notre action et notre horizon commun.

Depuis juillet 2016, vous êtes le président du comité dit HTR (réacteurs à haute température) qui contribue au développement de la technologie nucléaire au service de la production de chaleur et auquel vous avez associé l’expertise française.

L’insigne que je vais vous remettre nous permet d’honorer votre disposition à partager vos hautes compétences techniques avec vos partenaires français et de saluer votre parfaite connaissance des institutions françaises. Vous incarnez cette relation vivante et ces partenariats que la France entretient avec la Pologne et que cette ambassade a l’honneur d’accompagner.

Grzegorz Wrochna, au nom du ministre de l’Education nationale, je vous remets les insignes de commandeur dans l’ordre des Palmes académiques.

Monsieur Tomasz Jackowski,

Natif de Varsovie, vous avez été formé à l’université technologique de Varsovie. Rapidement, vous tissez des liens avec la France dans le domaine énergétique. Vos travaux d’études menés en France dans le domaine nucléaire ont consolidé ces liens de manière durable. Durant votre carrière professionnelle, vous avez eu l’opportunité d’apporter votre expertise dans des domaines allant de l’industrie nucléaire, au secteur nucléaire médical et à l’administration centrale dans le domaine de l’énergie. Votre trajectoire vous a, vous aussi, mené au centre polonais de recherches nucléaires (NCBJ).

Votre activité au bénéfice de la collaboration franco-polonaise s’est appuyée sur une expertise reconnue dans le domaine nucléaire. Vous vous êtes fortement impliqué dans la coopération au plan européen là aussi où vous avez naturellement retrouvé vos contacts français. Ainsi, vous avez fortement contribué aux travaux de la plateforme nucléaire européenne SNETP et surtout aux travaux menés dans son groupe de travail dédié à la cogénération.

Francophile et francophone, vous avez démontré un profond engagement en faveur du renforcement de la coopération scientifique et technique entre nos deux pays ; au terme de votre longue et riche carrière, c’est désormais entre ces deux pays que vous séjournez, incarnant une fois encore la proximité de nos deux cultures et l’amitié franco-polonaise.

Tomasz Jackowski, au nom du ministre de l’Education nationale, je vous remets les insignes d’officier dans l’ordre des Palmes académiques.

Je me tourne maintenant vers le professeur Jacek Jagielski.

Né à Varsovie, vous avez – vous aussi – mené de brillantes études à l’université technologique de Varsovie. Vous démarrez une carrière académique à l’Institut de Technologie des matériaux électroniques et êtes aujourd’hui actif au sein du centre polonais de recherches nucléaires (NCBJ).

Spécialisé en physique des matériaux, vous publiez fréquemment en collaboration avec des équipes françaises. Vos relations avec la France ont toujours été une source d’enrichissement pour nos deux pays : je salue vos nombreuses collaborations avec des chercheurs et des instituts français, notamment sur les sites du CEA de Cadarache et de Saclay.

Vous avez dirigé des thèses en cotutelle et contribuez aujourd’hui au projet de création d’un Centre d’excellence dans le domaine des Matériaux nucléaires (le NOMATEN). Votre coopération est particulièrement développée avec le Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière d’Orsay, l’Institut de physique nucléaire de Lyon et les universités de Lyon I, d’Evry-Val d’Essonne ainsi que l’Ecole Polytechnique.

Ayant vécu en France durant de nombreuses années, maîtrisant parfaitement le français, vous avez prouvé votre engagement en faveur du renforcement des liens entre la France et la Pologne et êtes un interlocuteur privilégié des équipes de recherche nucléaire du CEA.

Jacek Jagielski, au nom du ministre de l’Education nationale, je vous remets les insignes d’officier dans l’ordre des Palmes académiques.

Monsieur le directeur Krzysztof Kurek,

Vous êtes originaire de Szczecin et c’est de nouveau l’université technologique de Varsovie qui vous a attiré dans la capitale polonaise. Une fois de plus, cette école a formé un artisan de la coopération avec la France.

Vous avez contribué au développement de la coopération du centre polonais de recherches nucléaires (NCBJ) avec la France, notamment grâce à des thèses en partenariat et cotutelle, renforçant toujours plus les liens entre nos deux pays en matière de coopération scientifique et technique. En tant que directeur du centre, vous êtes un partenaire privilégié et reconnu du CEA.

Votre carrière et votre réputation scientifique sont attestées par le volume important de vos publications, tout au long de votre parcours. Eminent chercheur, vous êtes par ailleurs reconnu comme un membre-expert essentiel auprès de plusieurs comités scientifiques.

Vous avez grandement œuvré et continuez de le faire au soutien continu et au développement de la relation franco-polonaise dans le domaine scientifique. Vous êtes et resterez, Monsieur le directeur, un interlocuteur précieux de cette ambassade.

Krzysztof Kurek, au nom du ministre de l’Education nationale, je vous remets les insignes d’officier dans l’ordre des Palmes académiques.

Dernière modification : 12/06/2018

Haut de page