Réception du 14 Juillet à l’Ambassade [pl]

Comme chaque année à l’occasion de la Fête nationale, les jardins de la Résidence de France ont été le théâtre d’une grande réception conviviale.
Des membres du gouvernement, parlementaires, élus locaux, diplomates, représentants des cultes, des milieux d’affaires, artistes, créateurs, journalistes et nombreuses personnalités, ont répondu à l’invitation de l’ambassadeur Pierre Lévy et de son épouse.

JPEG

Dans son discours, l’ambassadeur a souligné que « nous sommes au début d’une nouvelle séquence pour la construction européenne et la relation franco-polonaise. La France est déterminée à donner un nouvel élan à l’Union européenne, avec l’Allemagne et tous les Etats membres qui le souhaitent. La tâche est immense. Mais la volonté est là pour rendre l’Europe plus efficace, plus proche des citoyens, pour qu’elle leur apporte sécurité et prospérité. Il a considéré « que la France et la Pologne doivent être ensemble, à la hauteur de leur histoire et de leurs responsabilités européennes, conformément à leur destin commun. Les fondamentaux que sont l’appartenance à l’Union européenne et à l’OTAN nous rassemblent. Il a aussi exprimé sa profonde conviction « dans le plein respect de ses choix souverains, que la Pologne a vocation à être au cœur de l’Europe, avec nous. Nous devons travailler bilatéralement, dans le cadre du triangle de Weimar, avec le groupe de Visegrad pour donner de la substance à nos ambitions européennes ».

JPEG

En conclusion, il a appelé « à ne pas oublier, en ce 14 juillet, les victimes du terrorisme à Nice, il y a un an. Le Président Macron y sera cet après-midi pour leur rendre hommage.
Dans un tel contexte, la devise de la République « liberté, égalité, fraternité » a une résonance pleine d’émotion. C’est cette même aspiration qui a guidé les pas des grandes figures de la Pologne depuis 1791 et nous réunit aujourd’hui ».

La réception de cette année s’est inscrite, côté français, dans le cycle des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et, côté polonais, dans les préparatifs du 100e anniversaire de la restauration d’un Etat polonais indépendant. Les deux épisodes sont liés puisque l’Armée polonaise en France, dite Armée bleue, créée en 1917 sur décision du président de la République Raymond Poincaré, a participé aux combats sur le front ouest contre l’Empire allemand avant d’être transportée en Pologne où elle s’est affrontée à l’Armée rouge dans la guerre polono-bolchévique de 1919-1921.

Les soldats polonais étaient équipés notamment de 120 chars Renault FT-17 offerts par la France qui ont été engagés dans la célèbre bataille de Varsovie d’août 1920. C’est ce « miracle de la Vistule » qui a mis un terme à l’avancée des forces soviétiques vers le cœur de l’Europe. Une réplique du char Renault FT-17, réalisée à l’initiative de l’entreprise DJCHEM CHEMICALS POLAND S.A. dans la commune de Wołomin près de Varsovie, a été pour ce 14 juillet spécialement livrée à l’ambassade pour y être exposée.

JPEG

En outre, des membres de l’association de reconstitution historique du 51e Régiment d’infanterie des tireurs des confins et des élèves du Lycée général no6 de Radom ont participé à la réception vêtus de reproductions d’uniformes de l’Armée polonaise en France, dite Armée bleue ou Armée du général Haller du nom de son premier commandant en chef.

JPEG

Après la fête de la France, si joyeuse et si réussie, dimanche dernier au parc Skaryszewski, Pierre Lévy a appelé la communauté française et nos amis polonais à prolonger ces célébrations ce soir au bal français, organisé au restaurant Endorfina par la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Pologne qu’il a remercié à nouveau pour son concours.

L’Ambassade de France remercie les partenaires :
JPEG

Dernière modification : 03/08/2017

Haut de page