Réception dans le cadre de la conférence « LE RÔLE DU PATRIMOINE CULTUREL DANS LA REVITALISATION DES VILLES » [pl]

Discours de l’Ambassadeur de France lors de la réception dans le cadre de la conférence « LE RÔLE DU PATRIMOINE CULTUREL DANS LA REVITALISATION DES VILLES »
Lundi 13 novembre 2017 à la Résidence de France

Monsieur le président,
Madame la vice-présidente,
Madame la présidente,
Madame la directrice,
Monsieur le directeur,
Messieurs les maires,
Mesdames et messieurs les élus,
Cher amis,

Je suis très heureux de vous accueillir à la Résidence de France après cette première journée de travail. J’ai trouvé le début de vos travaux passionnants avec la frustration habituelle de l’ambassadeur de ne pouvoir rester parmi vous.

C’est l’occasion de remercier à nouveau tous ceux qui ont rendu possible cette initiative.

Ma reconnaissance va d’abord au ministère polonais du développement, tout particulièrement son Directeur, Monsieur Przemysław Derwich. Il est pour nous un partenaire essentiel depuis plusieurs années. La conférence Eco-Miasto des villes durables, les 8 et 9 novembre derniers a été un grand succès grâce au soutien de son ministère.

Je remercie aussi les représentants des ministères polonais de la culture et du patrimoine national, ainsi que des infrastructures et de la construction.
Ma gratitude va enfin à tous les parlementaires et élus locaux des deux pays qui se sont tant impliqués. Je l’exprime à travers vous, Monsieur Martin Malvy, compte tenu du rôle majeur de Sites & Cités remarquables de France que vous animez.
Je pense également à Madame Dorota Chudowska-Rączka, présidente de l’association « Forum de la revitalisation », coorganisateur de l’événement, notre partenaire depuis de nombreuses années. C’est avec votre soutien que l’ambassade et l’Institut français avaient organisé en mai 2015 une très belle exposition au Palais sur l’eau du Parc Royal Łazienki à Varsovie, mentionnée ce matin.

Je veux enfin saluer nos invités de République tchèque et de Slovaquie qui donnent à notre conférence sa dimension européenne et nous rappellent à quel point la défense du patrimoine culturel dépasse les frontières nationales. L’UNESCO porte cette mission au plan international.

Nous connaissons l’attrait pour le patrimoine dans nos pays. Les multiples retombées positives pour les collectivités et les retombées économiques du seul tourisme patrimonial sont évaluées à plus de 15 milliards d’euros par an. En France, 12 millions de visiteurs affluent chaque année aux « journées européennes du patrimoine » organisées en septembre. Notre ministère lui-même s’y engage en ouvrant chaque année les portes de son siège historique du Quai d’Orsay et nombre de nos ambassades.

Mais nous ne pouvons rester les bras croisés devant la Tour Effel, la cathédrale de Chartres ou les châteaux de la Loire à attendre les touristes. Nous ne pouvons non plus accepter un développement urbain non respectueux de notre patrimoine. Il nous faut des politiques volontaristes, aussi bien en France qu’en Pologne.

La conférence qui nous rassemble témoigne du dynamisme de la coopération franco-polonaise dans ce domaine. Je ne doute pas qu’il y aura des prolongements à cette initiative. A cet égard, je note avec satisfaction le projet de visite d’études en France d’une délégation de représentants de 3 ministères et de villes polonaises qui se rendra à Nantes et à Vitré à la fin de ce mois. Je ne doute pas que ces expériences seront riches d’enseignements.

De nombreuses villes polonaises rencontrent des problèmes similaires, liés aux récentes transitions économiques. Que ce soit à Łódź, Katowice ou Wrocław, la question de la réhabilitation et la revitalisation des anciens centres et du patrimoine industriel se pose avec une grande acuité. Vous traiterez demain ces aspects.
Tout récemment en visite à Łódź, « la Manchester polonaise » j‘ai pu constater le caractère exemplaire de ses réalisations pour que le patrimoine industriel, lié au textile, accueille de nouvelles activités culturelles, artistiques, sociales et économiques. Je pense notamment à la Manufaktura, réalisée par un cabinet d’architecte français. Je souhaite vivement à Łódź d’accueillir en 2022 l’exposition internationale.
J’espère aussi que la lettre d’intention signée en 2015 entre le Forum de la Revitalisation, Sites & cités et l’Institut Français de Pologne continue à porter ces fruits au cours des prochaines années.

Ces initiatives franco-polonaises sont encourageantes et j’appelle de mes vœux à les poursuivre et les intensifier, notamment dans la coopération décentralisée.
Avant de passer la parole au Président Malvy, je souhaite appeler votre attention sur l’ouverture du Louvre Abu Dhabi, le 8 novembre dernier. Ce musée sorti des sables symbolise tant les convictions qui nous rassemblent. « La culture, l’éducation, la beauté élèvent l’humanité vers ce qu’elle a de meilleur » - comme le disait le président de la République dans son discours inaugural. Cette conférence y contribue ici à sa manière.

Je vous souhaite une excellente suite des travaux.

Dernière modification : 14/11/2017

Haut de page