Réception « Mme Butterfly » – dimanche 16 juin 2019 [pl]

Chers Aleksandra Kurzak et Roberto Alagna,
Monsieur le directeur et toute l’équipe du Teatr Studio,
Monsieur le directeur de l’Institut Culturel italien (Roberto Cincotta )
Chers amis,

Je suis heureux, avec mon épouse Marie-Sophie, de vous accueillir ce soir à la résidence de France après la soirée exceptionnelle d’hier devant le Palais de la Culture et des Sciences.

Chers Aleksandra Kurzak et Roberto Alagna, nous sommes réunis autour de vous pour vous remercier de nous avoir donné tant de bonheur, de nous avoir fait vibrer à l’amour de Pinkerton et de Madama Butterfly, réfléchir à la signification de cette tragédie japonaise créée à la grande période du japonisme. Je m’adresse aussi à l’orchestre qui nous a fait partager sa virtuosité, sous la direction de Marcello Mottadelli, aux chœurs et à toute l’équipe qui a travaillé à la réalisation de ce projet. Je salue l’engagement très efficace de Maria Sputowska. Je félicite aussi le Teatr Studio, en la personne de Natalia Korczakowska, que j’affectionne particulièrement et avec lequel nous avons toujours plaisir à collaborer, encore tout récemment dans le cadre du festival Daniel Buren.

Chers Aleksandra Kurzak et Roberto Alagna, je suis un diplomate expérimenté et connais tous les tics des discours, parmi lesquels s’adresser à des personnalités, dire « on ne vous présente plus » et ensuite se lancer dans un long développement. Soyez rassuré. Le temps est compté pour profiter de cette belle journée et votre parcours est trop riche pour être réduit en quelques phrases.

Et je suis un amateur d’opéra au double sens du terme, positif, celui qui aime, et péjoratif, celui qui connait peu.

Je dirai simplement que vous vous produisez sur les plus grandes scènes lyriques internationales, Paris, Milan, New York, Londres, Vienne et tant d’autres festivals. Chacun de nous à ses souvenirs, ces personnages que vous avez habité. Moi, j’ai en tête « Tosca » de Benoit Jacquot, l’élixir d’amour, l’œuvre de Donizetti dont vous aviez fait tous les deux un petit bijou en 2015 à l’Opéra Bastille. Un spectacle qui, j’imagine, vous est cher. Et évidemment votre interprétation émouvante de la Marseillaise le 14 juillet 2005.

C’est avec grand plaisir hier soir, que j’ai pu retrouver la magie de l’opéra à ciel ouvert. Vous le savez, La France nourrit une longue tradition de festivités musicales en plein air. L’exercice n’est pas facile.

Ce choix me semble très significatif de vos choix artistiques et, je dirai même de société. Faire un opéra populaire, ou plutôt revenir à sa vocation d’origine, alors que cet art est considéré comme inaccessible, intimidant. Les contraintes sont connues : le coût des productions, avec le prix élevé des places, les codes à respecter, un certain public de spécialistes fanatiques. Faire plaisir, émettre du bonheur, l’objectif a été atteint hier devant ce public polonais si chaleureux et célébrant avec fierté la création exceptionnelle de l’enfant du pays et du Sicilien français ; (je reprends la définition par vous-même de votre style et ai très envie de découvrir votre dictionnaire intime qui vient de paraitre). Et pour l’ambassadeur, c’est un plaisir de recevoir un couple binational qui est ici chez lui.

Et j’aime cette France ouverte au monde, tolérante, accueillante qui permet aux talents d’éclore, engagée pour cette Europe de la création artistique.

Ne croyons que tout cela est un acquis et une évidence. L’opéra est un genre musical qui a été au XIXème siècle, un terrain d’affrontement des nationalismes, je pense bien sûr à Wagner et Verdi, à l’affirmation de l’opéra français face aux opéras italien et allemand. J’ai vu ici l’année dernière « Straszny Dwór » de Moniuszko avec grand intérêt.

Continuons à faire vivre ce patrimoine comme vous le faites, avec le public au cœur et votre passion.

J’ai été très heureux que cette ambassade et l’Institut français de Pologne contribuent à la réussite de ce projet. J’aimerais également remercier chaleureusement l’entreprise Orange pour sa généreuse contribution dédiée au succès de cette manifestation.

Je vous souhaite une bonne fin de journée./.

Dernière modification : 18/06/2019

Haut de page