Ouverture de l’exposition dédiée à Marie Skłodowska-Curie [pl]

Ce vendredi 6 novembre 2020, à la veille du 153e anniversaire de la naissance de Marie Skłodowska-Curie, l’Ambassadeur de France en Pologne, Frédéric Billet, a ouvert l’exposition consacrée à la chercheuse. Cet évènement très symbolique a eu lieu avec la participation des auteurs de l’exposition, prof. Tomasz Pospieszny et Mme Ewelina Wajs-Baryła, ainsi que de M. le dr. inż. Piotr Chrząstowski, arrière-petit-fils de Józef Skłodowski, frère de Marie Skłodowska-Curie.

L’exposition est présentée sur la palissade extérieure de l’ambassade, rue Piękna 1, et donc ouverte au public en plein air, dans le respect des conditions sanitaires actuelles.

Elle a été conçue sur la base de la nouvelle biographie de M. Skłodowska-Curie, écrite par le prof. Tomasz Pospieszny, chimiste à l’Université Adam Mickiewicz de Poznań, et parue aux éditions Po Godzinach le 1er septembre dernier sous le titre « Maria Skłodowska-Curie. Zakochana w nauce » (Marie Skłodowska-Curie. Amoureuse de la science). Le livre a été publié sous le patronage de l’Institut français de Pologne.

Les 12 panneaux biographiques de l’exposition, correspondant aux 12 chapitres du livre, présentent la vie et l’œuvre scientifique de la plus célèbre femme-chercheuse. Le visiteur est invité à découvrir cette histoire par le biais de citations de Marie, son époux Pierre Curie, ainsi que leurs filles, Irène et Eve. Par ailleurs elle est illustrée de nombreuses photographies et images, dont une partie n’a jamais été publiée en Pologne auparavant.

Comme le rappelle le prof. Tomasz Pospieszny, cette exposition permet d’honorer la mémoire de la célèbre chercheuse par les deux pays qui lui étaient les plus proches – la Pologne, pays de sa naissance, et la France – pays de son travail scientifique.

« Les succès scientifiques de Marie Skłodowska-Curie sont exceptionnels et toujours aussi impressionnants au fil des années, au point qu’en 2018 dans le classement britannique du "BBC History Magazine" elle a été reconnue comme la femme la plus influente de l’histoire. Ce qui ne surprend guère, car ayant découvert le radium et le polonium, par ses travaux de recherche elle a fait rentrer l’humanité dans l’ère de l’atome. Grâce à sa persévérance et sa ténacité ont été créés les Instituts du radium – d’abord à Paris, puis à Varsovie – deux établissements qui ont permis de soulager l’humanité dans la lutte avec les maladies cancéreuses. »

Dernière modification : 16/11/2020

Haut de page