Lettre aux Français – décembre 2017

Mes chers compatriotes,

A la veille des fêtes de fin d’année, je désire vous tenir informés des derniers développements concernant la France en Pologne et évoquer les grandes perspectives de l’année prochaine.

Je souhaite d’abord la bienvenue, bonheur et réussite dans leur nouveau pays de résidence à celles et ceux récemment arrivés en Pologne. Je mentionne en particulier Louis-Albert Mensdorff-Pouilly, le nouveau proviseur du lycée français de Varsovie (LFV) qui occupe évidemment une place centrale dans la vie de notre communauté. Pour faciliter votre installation, les associations de Français sont là pour créer du lien entre nous. Le consulat vous permet aussi de maintenir vos liens administratifs avec notre pays. Je vous recommande de vous inscrire au Registre des Français établis hors de France. Vous rejoindrez ainsi nos 6 300 compatriotes déjà inscrits. Cette inscription, valable 5 ans, n’est pas obligatoire. Le consulat peut ainsi mieux communiquer avec vous et contacter vos proches en cas d’urgence. Elle facilite certaines formalités administratives, comme la délivrance de documents d’identité et de voyage, les demandes de bourse pour les enfants scolarisés au lycée français. Pour mieux suivre nos activités et connaitre les démarches administratives possibles, vous pouvez consulter le site de l’ambassade (https://pl.ambafrance.org/). Vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Au plan économique, la bonne santé de la Pologne est propice aux relations d’affaires entre nos entreprises : la croissance, récemment revue à la hausse par le FMI, devrait s’établir autour de 3,8% en 2017. Elle entretient un commerce bilatéral dynamique, nos exportations (+9,1 %) continuant de croître plus rapidement que nos importations (+7,2 %) au premier semestre, ainsi que des projets soutenus d’investissement qui maintiennent la place de la France au deuxième rang des investisseurs en Pologne. Pour suivre l’actualité économique bilatérale, vous pouvez vous abonner au compte Twitter récemment ouvert par le service économique régional : @FranceEcoPoland

J’ai eu de nombreuses occasions de constater, non sans fierté, l’excellence de la présence française et la contribution de nos entreprises à l’économie locale, comme à Olsztyn où je me suis rendu, le 27 octobre, pour célébrer les 50 ans de l’usine Michelin.

JPEG

JPEG

Je pense aussi à Wroclaw où j’ai inauguré, le 17 octobre, le centre commercial Wroclavia, investissement d’Unibail-Rodamco.

La 3ème édition de la French Touch, à l’automne, combinant promotion commerciale et événement artistique, a été une belle réussite, positive pour l’image de notre pays.

Au plan culturel, la France a été active et visible. Notre pays a été l’invité d’honneur de la foire du Livre de Cracovie, avec un programme exceptionnel, la participation de nombreux auteurs et la 20ème édition du prix « Liste Goncourt : le choix polonais ». Depuis 1998, chaque année, des étudiants polonais en philologie romane de 13 universités lisent les romans sélectionnés par la célèbre Académie Goncourt et désignent leur lauréat. Ce concept, lancé en Pologne il y a vingt ans, a depuis essaimé dans le monde entier.

JPEG

JPEG

Dans le domaine du spectacle vivant et de l’art, la Folle Journée de Varsovie (inspirée de la Folle Journée de Nantes), consacrée cette année à la danse, a rassemblé 40.000 spectateurs fin septembre. L’exposition Picasso au château de Lublin, fruit d’une coopération étroite entre le musée de la ville, le musée d’Antibes et l’Institut Français de Pologne, a été un grand succès dans le cadre des célébrations du 700ème anniversaire de la ville. Enfin, les amateurs de théâtre ont pu apprécier plusieurs spectacles montés par David Lescot et Vincent Macaigne en collaboration avec des artistes polonais au Nowy Teatr, plateforme de la jeune création contemporaine. La remise des insignes de Commandeur des Arts et des lettres à Krystian Lupa, le 16 novembre 2017 a été aussi une cérémonie mémorable. Ce fut l’occasion de distinguer un illustre metteur en scène dont le parcours incarne cette France où il fait bon créer, accueillante, qui est profondément elle-même quand elle est une terre d’artistes pour le monde entier.

JPEG

Parmi les bonnes nouvelles, je mentionne aussi le choix de Paris en septembre comme ville hôte des jeux olympiques et paralympiques de 2024. Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères s’est mobilisé pour promouvoir et accompagner pendant plus de deux ans le comité d’organisation de la candidature de Paris. L’ambassade a organisé de nombreux évènements sportifs et culturels, avec un fort soutien du Lycée Français et l’Institut Français. Je garde un souvenir joyeux du petit film tourné avec les élèves du LFV.

JPEG

J’en viens maintenant aux enjeux politiques. Vous avez en tête les difficultés qui ont affecté la relation franco-polonaise. Les derniers mois ont été marqués par une reprise du dialogue bilatéral avec des visites de ministres dans les deux sens. Le président de la République a reçu la première Ministre, Mme Beata Szydlo, le 23 novembre. Il a rencontré son successeur, M. Mateusz Morawiecki, le 15 décembre, en marge du Conseil européen, juste après sa nomination.

La France est déterminée à entretenir une concertation étroite avec ce grand partenaire qu’est la Pologne. Il s’agit de surmonter nos divergences ou de les assumer et d’avancer sur tous les sujets d’intérêt commun. Le contexte européen et international l’exige. Une nouvelle dynamique européenne s’amorce après les élections chez nous puis en Allemagne, une fois le nouveau gouvernement allemand formé. Il s’agit de donner corps à notre ambition pour l’Union européenne, un espace de croissance, combinant compétitivité et cohésion sociale, de sécurité, fondé sur des valeurs communes, et de solidarité. Vous avez sans doute pris connaissance des propositions du président de la République développées dans son discours de la Sorbonne, le 26 septembre dernier.

Des résultats sont déjà là. Nous sommes parvenus à un compromis en octobre sur la révision de la directive « travailleurs détachés ». Dans le domaine de la défense et de la sécurité, une série d’initiatives a été lancée pour renforcer l’Europe de la Défense, dont la création d’une Coopération Structurée Permanente dans laquelle certains Etats membres s’engagent à des efforts particuliers pour assumer des missions robustes. La France et la Pologne en font partie.

Ces avancées sont bien complémentaires avec celles de l’OTAN dans laquelle la France est pleinement engagée. J’ai pu le constater très concrètement lors de l’exercice Citadel Bonus 2017 simulant un conflit de haute intensité en Europe, le 14 décembre à Bydgoszcz au Centre d’Entraînement Interarmées de l’OTAN (JFTC) à l’invitation du général de corps d’armée Corbet, chef du Corps de Réaction Rapide-France (CRR-FR), un état-major multinational basé à Lille.

JPEG

Un des grands enjeux de l’année prochaine sera la poursuite de la lutte contre le dérèglement climatique. La France a accueilli, le 12 décembre, un sommet pour le climat. « One planet summit », initiative du président de la République, co-organisée avec les Nations unies et la Banque mondiale. Il a rassemblé à Paris de nombreux participants, Etats, institutions internationales, autour de la question du financement de la lutte contre le réchauffement climatique. Ce sommet s’est situé exactement au deuxième anniversaire de l’Accord de Paris, le premier accord universel sur le climat. L’objectif est de maintenir l’élan de la mise en œuvre de cet accord. Les Etats-Unis ont pris la décision de s’en retirer. Mais cet accord est irréversible. Ses textes d’application devront être finalisés et adoptés d’ici à la COP24, qui se tiendra du 3 au 14 décembre à Katowice. La Pologne aura donc à nouveau un rôle de premier plan, après la COP 19, à Varsovie en novembre 2013. Le Consulat général de Cracovie sera très mobilisé.
https://pl.ambafrance.org/Aujourd-hui-Paris-demain-Katowice-tribune-sur-les-enjeux-climatiques-publiee

Dans mes nombreux déplacements en Pologne, rencontrant à chaque fois les responsables locaux, je suis frappé par la très grande mobilisation dans les villes et les régions qui traduit leur volonté de permettre à leurs habitants de vivre mieux dans leur univers quotidien. L’ambassade de France organise depuis 5 ans Eco-Miasto, en partenariat avec des entreprises françaises, un concours national destiné à récompenser les initiatives en matière de développement durable (gestion de l’eau et des déchets, efficacité énergétique, électro mobilité, qualité de l’air, espaces verts). L’édition 2017 en novembre dernier a connu un très grand succès avec 63 villes participantes, contre 29 l’année précédente. J’ai eu le plaisir de remettre les prix aux lauréats, choisis par un jury d’experts indépendants, et ai constaté la force de leur enthousiasme et de leur motivation. Nous en aurons besoin car il y a urgence à agir.

JPEG

Comme vous le savez, l’année 2018 sera marquée par le centenaire de l’indépendance retrouvée de la Pologne. Cette célébration, si importante ici, peut être aussi l’occasion de resserrer nos liens, compte tenu du rôle historique de la France. L’exposition consacrée à l’armée du général Haller, dite armée bleue, créé par décret du 4 juin 1917 signé du président Poincaré, sur les grilles de l’ambassade a suscité l’engouement du public et a voyagé dans le pays, à Wolomin, puis Cracovie et enfin Katowice. Dans le prolongement de cette exposition, un colloque a été organisé conjointement par le ministère polonais de la Défense et par le centre de civilisation et d’études francophones de l’université de Varsovie. Nous préparons d’autres initiatives pour 2018. Français et Polonais partagent une même passion pour l’histoire.

JPEG

JPEG

Dans un autre registre, tout aussi passionnel, je vous invite à noter que la quatrième édition de « Goût de France / Good France » aura lieu le 21 mars prochain, le premier jour du printemps. Dans le monde entier, des chefs cuisiniers seront invités à servir le repas à la française. Cette véritable fête de la gastronomie française a connu un grand succès en Pologne. Parmi les 2 100 restaurants des 149 pays participant à cette opération en 2017, 159 étaient polonais, soit la plus grande représentation hors de France. Pour prolonger les plaisirs, il sera possible cette année de proposer le menu « Goût de France / Good France » durant toute la semaine du 21 mars.

Mes meilleurs vœux vous accompagnent pour les fêtes et la nouvelle année.

JPEG

Pierre Lévy
Ambassadeur de France en Pologne

Dernière modification : 05/01/2018

Haut de page