La France élue au Conseil des droits l’Homme pour le mandat 2021-2023 [pl]

En octobre 2020, la France a présenté sa candidature au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2021-2023.

Le 13 octobre 2020, l’Assemblée générale des Nations unies annonce l’élection de 15 nouveaux membres, dont celle de la France.

La France a activement contribué à la création de l’édifice multilatéral bâti depuis la Seconde Guerre mondiale pour la promotion des droits humains, en particulier du Conseil des droits de l’Homme fondé en 2006. Elle en a déjà été membre à trois reprises. Elle s’est déjà soumise trois fois à son Examen périodique universel, dont elle a appliqué de nombreuses recommandations. Elle est un soutien actif des procédures et des instruments d’action de ce Conseil et est dotée d’un système national de protection et de promotion des droits de l’Homme parmi les plus exigeants au monde.

La France se fixe trois priorités pour le mandat 2021-2023 :
- lutter contre toutes les inégalités et discriminations ;
- protéger les libertés fondamentales ;
- aider celles et ceux qui défendent les droits humains.

Pour en savoir plus sur les projets et les engagements de la France : https://www.ambafrance.org/IMG/pdf/fr_candidature_cdh.pdf

Le Conseil des droits de l’Homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies. Il a pour responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l’Homme dans le monde. Composé de 47 Etats membres, élus par l’Assemblée générale des Nations unies, il est en mesure d’examiner toutes les questions et situations en lien avec les droits de l’Homme.

Les membres sont élus directement au scrutin secret, à la majorité des membres de l’Assemblée générale des Nations unies. Cette dernière tient compte de la contribution des Etats candidats à la promotion et à la protection des droits de l’Homme, ainsi que des engagements qu’ils ont pris volontairement à cet égard.

Le Conseil des droits de l’Homme respecte le principe d’une répartition géographique équitable :
-  États africains : 13 sièges
-  États d’Asie-Pacifique : 13 sièges
-  États d’Amérique latine et des Caraïbes : 8 sièges
-  États d’Europe occidentale et autres : 7 sièges
-  États d’Europe de l’Est : 6 sièges

Les membres sont élus pour un mandat de trois ans. La qualité de membre du Conseil s’accompagne de la responsabilité de respecter des standards élevés en matière de droits de l’Homme.

Dernière modification : 20/11/2020

Haut de page