Formation en énergie nucléaire : nouvelle étape du partenariat scientifique et technologique franco-polonais

Un an après la première phase, la phase 2 de la formation en énergie nucléaire de 25 universitaires polonais organisée en France à Saclay par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives / Institut national des sciences et techniques nucléaires vient de prendre fin.

L’objectif opérationnel de cette formation, financée par le ministère polonais de l’ Economie, était de permettre aux universitaires de mettre en place des formations de niveau ingénieur pour les besoins de l’industrie nucléaire polonaise.

La formation a couvert les aspects fondamentaux de la physique des réacteurs et du cycle du combustible, mais aussi les aspects plus appliqués comme le pilotage des Réacteurs à Eau Pressurisée (PWR) ou la sûreté.

Des cours magistraux et conférences, travaux dirigés, travaux pratiques (en particulier sur le réacteur ISIS) et des projets individualisés ont permis aux participants de se perfectionner dans les domaines de la simulation numérique en neutronique et thermohydraulique.

Au-delà de cette formation, la majorité des participants souhaite pouvoir approfondir leurs connaissances dans un domaine particulier au travers de stages pratiques en 2011, soit dans des laboratoires de recherche, soit dans l’industrie.

C’est une nouvelle étape dans l’intensification des actions en matière de formation, de recherche et de transfert d’expertise accomplies depuis un an par le CEA et ses partenaires polonais.

Cette étape s’inscrit pleinement dans le partenariat technologique et industriel de long terme engagé par la France et la Pologne.

La formation en chiffres :
• 11 semaines, du 4 octobre au 17 décembre,
• 25 participants, issus de 14 organismes (université, écoles polytechniques, instituts), âgés de 27 à 61 ans,
• 8 visites de sites, grâce aux partenaires industriels (Areva, EDF, GDF-Suez) et au CEA.

Parmi les sites visités :

- le chantier de la centrale nucléaire de nouvelle génération (EPR) en construction à Flamanville, en Normandie (EDF)
- la centrale nucléaire de Dole en Belgique (GDF-Suez)

- le site de recyclage des combustibles usés de La Hague, en Normandie, premier centre industriel de ce type dans le monde (Areva)

- le réacteur de recherche OSIRIS à Saclay (CEA).

JPEG - 69.8 ko
Professeurs universitaires polonais en stage à l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires au CEA Saclay (Crédit photo : Eric Royer et Aurélie Wawreski, INSTN)

Dernière modification : 08/03/2011

Haut de page