Discours prononcé à l’occasion du 85e anniversaire de l’ouverture de l’Institut du radium de Varsovie - 29 mai 2017 [pl]

Discours prononcé à l’occasion du 85e anniversaire de l’ouverture de l’Institut du radium de Varsovie - 29 mai 2017

Monsieur le Maréchal du Sénat,
Monsieur le Directeur de l’Institut,
Mesdames et Messieurs,

C’est un grand honneur pour moi d’être parmi vous pour cette cérémonie d’hommage à Marie Sklodowska-Curie. Elle est incontestablement l’une des plus grandes représentantes des liens qui unissent la France et la Pologne.

Ses travaux scientifiques sur le polonium et le radium, pour lesquels elle obtiendra deux prix Nobel et une médaille Davy, ont marqué un tournant capital dans l’histoire de la recherche scientifique.
Marie Sklodowska-Curie n’était pas seulement une scientifique de génie, mais également une femme d’exception, qui a ouvert les portes de la recherche scientifique à toute une génération de femmes qui contribuent désormais au progrès de nos sociétés.

Marie Sklodowska-Curie est également le symbole d’une recherche scientifique qui transcende les frontières, véritable ambassadrice de la recherche européenne, et plus particulièrement des liens scientifiques que la France et la Pologne n’ont cessé de développer jusqu’à ce jour.

L’Institut du radium était l’un des projets les plus importants pour Marie Sklodowska-Curie. Lors de son ouverture en 1932, mon lointain prédécesseur Jules Laroche, alors ambassadeur de France en Pologne, a rappelé aux côtés de Marie Curie, l’importance de l’héritage laissé par Marie Sklodowska-Curie à la communauté scientifique et s’est félicité de l’ouverture d’un centre scientifique de haut niveau à Varsovie.

Permettez-moi aujourd’hui, au nom de la France, d’honorer la mémoire de Marie Sklodowska-Curie, fondatrice de cet institut, citoyenne française et polonaise et patronne de la relation franco-polonaise.

Dernière modification : 30/05/2017

Haut de page