Discours pour la remise du Prix scientifique... [pl]

Discours pour la remise du Prix scientifique
Vendredi 28 février

Monsieur le vice- Premier Ministre,
Mesdames et Messieurs,

Comme je suis le dernier à intervenir, je ne ferai pas un long discours. Je voudrais tout d’abord saluer la présence du vice Premier Ministre Gowin à cette cérémonie, ce qui souligne l’importance que les autorités polonaises attachent à cette cérémonie et, au-delà, à la coopération scientifique entre nos deux pays.

Je voudrais remercier la Fondation pour la science polonaise pour cette excellente initiative, ainsi que les lauréats polonais et français de ce premier prix scientifique franco-polonais.

Le nom de ce prix, comme vient de la dire Mme Alina Toader, que je salue, est tout un programme : « Marie-Sklodowska-Curie », car c’est celui d’une personnalité emblématique des relations franco-polonaises. Son héritage nous oblige et la participation des 15 universités polonaises et françaises à ce concours est un moyen de lui rendre hommage.

Ce nouveau prix arrive à un moment très porteur dans notre relation bilatérale alors :
-  que l’armée scientifique franco-polonaise vient de s’achever,
-  qu’un nouveau programme de partenariat stratégique bilatéral a été signé à l’occasion de la visite du Président Macron début février et que la coopération scientifique et universitaire occupe une place importance dans ce partenariat,
-  qu’il y a quelques jours, l’université de Varsovie, l’Université de la Sorbonne et le CNRS ont signé une lettre d’intention pour créer un centre franco-polonais de recherches en sciences humaines et sociales,
-  que dans les prochaines semaines, la Ministre Madame Frédérique Vidal viendra en Pologne,
-  que chaque année 70 boursiers polonais effectuent un séjour de recherche en France,
-  que 21 projets de recherche sont financés chaque année par le programme de recherche bilatéral PCTE Polonium.

La liste est longue s’agissant de la coopération scientifique bilatérale mais je m’arrêterai là car vous avez tous compris que c’est un secteur fondamental de notre relation bilatérale.

En conclusion, je dirai que la France et la Pologne sont deux grandes nations scientifiques : la science et le savoir continueront de jouer un rôle décisif dans nos pays et dans le rayonnement de l’Europe. Alors que le savoir fait l’objet d’une concurrence mondialisée, sachons Français et Polonais rester performants !

Dernière modification : 22/10/2020

Haut de page