Discours à l’occasion de la décoration de M. Piotr Tomala [pl]

Discours à l’occasion de la décoration de M. Piotr Tomala dans l’Ordre de la Légion d’Honneur, Résidence de France, le 13 juillet 2019

Mesdames et Messieurs,

Monsieur Piotr Tomala,

J’ai le plaisir de vous accueillir à la résidence de France pour une cérémonie de décoration dans l’ordre national de la Légion d’honneur.

C’est un moment très solennel pour 3 raisons :

-  l’Ordre national de la Légion d’honneur est la plus haute distinction française. Il a été institué par Napoléon Bonaparte en 1802. Il récompense les mérites de personnalités ayant œuvré de façon exemplaire au rayonnement de la France et des valeurs qu’elle défend et promeut dans le monde ;

-  nous sommes à la veille du 14 juillet, la fête nationale française, que nous allons célébrer tout à l’heure. Vous y serez un des invités d’honneur et j’en suis fier. J’ai souhaité vous honorer avant, dans le calme de la résidence ;

-  cette distinction rend hommage aux valeurs que vous incarnez : le courage, le dépassement de soi, la passion, la solidarité, la liberté, toutes ces valeurs que vous retrouvez sur les sommets du monde.

Cher Piotr Tomala,

Né en 1972 à Lublin, vous menez de front une carrière d’alpiniste et de chef d’entreprise. J’ajouterai que vous êtes aussi depuis plus d’un an le chef du programme d’himalayisme polonais hivernal.

Cependant, vous le comprendrez, je vais me concentrer aujourd’hui sur la montagne et plus particulièrement sur votre qualité de membre de l’action de sauvetage menée sur le Nanga Parbat en janvier 2018. En effet, c’est votre réponse au message de détresse lancé par Elisabeth Revol et Tomasz Mackiewicz qui vous a valu d’être distingué dans la Légion d’honneur.

C’est en compagnie de trois autres alpinistes polonais – Adam Bielecki, Jaroslaw Botor et Denis Urubko – que vous vous êtes porté volontaire pour participer à l’action de sauvetage. Ils n’ont pas pu se joindre à nous aujourd’hui – constamment animés par la passion de la montagne, vous êtes toujours en expédition et donc bien difficiles à réunir ! Je précise tout de suite que nous trouverons un moment dès que possible pour remettre à vos compagnons leurs insignes. Nos pensées vont aujourd’hui aussi à Tomasz Mackiewicz, « Tomek », qui n’a pu être sauvé.

Revenons-en encore au Pakistan : afin de participer au sauvetage, vous avez interrompu vos préparatifs pour l’ascension du K2 dans le cadre d’une expédition nationale polonaise et avez été héliportés par l’armée pakistanaise sur les pentes du Nanga Parbat. Votre préparation et votre acclimatation vous ont permis d’entreprendre cette action sans précédent dans l’urgence, à une altitude et dans des conditions atmosphériques redoutables. Je connais les difficultés pour avoir été en contact suivi avec mon collègue, l’ambassadeur de France à Islamabad.

Vous avez fait preuve d’une exceptionnelle solidarité vis-à-vis de ces deux alpinistes français et polonais en détresse, malgré les risques évidents que cette expédition de sauvetage représentait pour votre santé et que vous avez menée au péril de votre vie. C’est l’esprit de cordée des « conquérants de l’inutile » pour reprendre la célèbre expression de Lionel Terray, célèbre alpiniste français.

Votre action a suscité une grande admiration et une reconnaissance particulière en Pologne, en France et à travers le monde. L’ambassade de France en Pologne a reçu de nombreuses demandes pour vous honorer. J’ai eu le plaisir de vous accueillir à votre retour, à l’aéroport de Varsovie. Sachez que nous garderons pour toujours le souvenir de votre magnifique exploit collectif.

La distinction que je vais vous remettre dans un instant constitue un témoignage de reconnaissance et d’admiration de la République française.

Piotr Tomala, au nom du Président de la République, nous vous remettons les insignes de chevalier de l’Ordre national de la Légion d’Honneur.

Dernière modification : 13/07/2019

Haut de page