Cérémonie privée en l’honneur de Wojciech Młynarski, chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres [pl]

A la mémoire de Wojciech Młynarski (1941-2017),
poète, auteur-compositeur, chanteur, traducteur
Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres

Lors d’une cérémonie privée tenue le 9 septembre 2019 à la résidence de France, l’ambassadeur Pierre Lévy a remis à Agata Młynarska-Szmidt, les insignes de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres qui étaient destinés à son père, Wojciech Młynarski.

Wojciech Młynarski est décédé le 15 mars 2017, à peine quelques semaines après avoir été informé de sa nomination dans les Arts et Lettres.

JPEG

Entourée de plusieurs générations de sa famille, Agata Młynarska-Szmidt a affirmé que cette distinction touche le cœur de l’œuvre de son père qui fut grandement inspiré par la culture française. De plus, Wojciech Młynarski a traduit de très nombreuses chansons françaises en polonais. C’est ce travail de traduction des chansons d’artistes français et francophones qui lui a valu d’être distingué dans l’ordre des Arts et des Lettres.

JPEG

Grâce aux traductions de Młynarski, le public polonais a découvert la chanson française et francophone contemporaine à une époque difficile pour la culture en Pologne. En effet, comme l’a souligné sa fille Agata Młynarska-Schmidt, Wojciech Młynarski a entrepris son œuvre de traduction lorsque ses propres chansons ont été interdites de diffusion. Il a commencé par les textes de Jacques Brel, puis a continué avec Charles Aznavour, Edith Piaf et bien d’autres.

Sa fille a partagé avec l’ambassadeur des anecdotes sur le travail titanesque réalisé par les traducteurs, à l’exemple du défi que son père a relevé en traduisant la chanson « J’suis snob » de Boris Vian.

Dernière modification : 10/09/2019

Haut de page