Cérémonie du 12 novembre 2018 au cimetière militaire français à Gdańsk

Cérémonie du 12 novembre 2018
(Cimetière militaire français, Gdańsk)

Panie i Panowie Parlamentarzyści,
Panie i Panowie przedstawiciele władz lokalnych,
Ekscelencjo,
Panie Generale/Admirale,
Szefowie misji dyplomatycznych,
Panowie Oficerowie, Kadeci, Podoficerowie i Marynarze
Drodzy Kombatanci,
Drodzy Rodacy, Drodzy Przyjaciele,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et messieurs les représentants des autorités locales,
Excellence
Mon Général/Amiral,
Messieurs les chefs de missions diplomatiques,
Messieurs les officiers, élèves officiers, sous-officiers et marins,
Chers anciens,
Chers compatriotes, chers amis,

Chciałbym przede wszystkim podziękować za współpracę władzom Gdańska i regionu. Witam wszystkich tych, których obecność świadczy o przywiązaniu do obchodów rocznicy 11 [jedenastego] listopada 1918 [tysiąc dziewięćset osiemnastego] roku oraz do więzi łączących Francję i Polskę. Dziękuję również delegacjom kombatanckim oraz przedstawicielom Wojska Polskiego, w szczególności Marynarki Wojennej.

Je remercie tout d’abord les autorités de Gdańsk et de sa région pour leur coopération. Je salue celles et ceux qui, par leur présence, témoignent leur attachement à la commémoration du 11 novembre 1918 et aux liens qui unissent la France et la Pologne. Je remercie également les délégations d’anciens combattants et les représentants de l’armée polonaise, en particulier de la marine de guerre.
L’année 2018 marque non seulement le centenaire de l’Armistice, elle marque également le centenaire du recouvrement de l’indépendance polonaise. La France se souvient avec reconnaissance et admiration des unités de volontaires polonais qui, dès 1914, rejoignirent les régiments français.

En 1917, Raymond Poincaré signait le décret de création de l’armée Haller, dite Armée bleue, qui passera sous commandement polonais en octobre 1918. Un an après, cette armée était devenue le noyau de la nouvelle armée polonaise. Elle n’eut guère à attendre pour se voir engagée dans la guerre polono-bolchévique, et repousser l’agresseur.

Le sacrifice des soldats français tombés en Pologne et celui des soldats polonais tombés en France témoigne de la profonde et sincère amitié qui unit nos deux peuples.

Ici, à Gdańsk, des centaines de soldats français reposent en terre polonaise. Les combattants de 1870 côtoient ceux des deux guerres mondiales ainsi que des déportés et des prisonniers. Nous nous inclinons devant leur mémoire. Nous ne commémorons pas seulement les sacrifices passés. Nous commémorons la paix, celle d’aujourd’hui et celle de demain. Nous commémorons l’Europe, le refus de l’engrenage fatal des nationalismes, l’idéal d’une Europe unie et solidaire par l’amitié de ses peuples.

Oby te tragiczne wydarzenia, które dotknęły Europę dały nam siłę niezbędną do budowania naszej wspólnej, europejskiej przyszłości.

Que ces tragédies européennes nous donnent toute la force nécessaire pour construire notre avenir européen commun.

Niech żyje Polska !
Niech żyje Francja !
Niech żyje wolna i zjednoczona Europa !

Vive la Pologne
Vive la France
Vive l’Europe unie et libre.

Dernière modification : 14/11/2018

Haut de page