Cérémonie du 11 novembre 2018 au cimetière Powązki

Cérémonie du 11 novembre 2018
(Cimetière Powązki, Varsovie)

Panie i Panowie Parlamentarzyści,
Panie i Panowie Ambasadorowie,
Panie Generale,
Panowie Oficerowie,
Drodzy Kombatanci,
Drodzy Rodacy,
Panowie Dyrektorzy,
Drodzy licealiści i uczniowie,
Drodzy przyjaciele,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mon Général/Amiral,
Messieurs les officiers,
Chers anciens,
Chers compatriotes,
Monsieur le Proviseur, Monsieur le Directeur,
Chers lycéens et élèves,
Chers amis,

Chciałbym przede wszystkim podziękować wszystkim tym, których obecność świadczy o przywiązaniu do obchodów rocznicy 11 [jedenastego] listopada 1918 [tysiąc dziewięćset osiemnastego] roku oraz do silnych więzi łączących Francję i Polskę : żołnierzom z Garnizonu Warszawa, których udział, jak co roku, nadaje tym obchodom uroczysty charakter, delegacjom kombatantów polskich jednostek, którzy podczas drugiej wojny światowej walczyli we Francji, i wreszcie naszej młodzieży, uczniom Liceum Francuskiego w Warszawie.

Je souhaite tout d’abord remercier celles et ceux qui, par leur présence, témoignent de leur attachement à la commémoration du 11 novembre 1918 et aux liens si forts entre la France et la Pologne : les militaires de la garnison de Varsovie dont la participation, chaque année, contribue à la solennité de cette cérémonie ; les délégations d’anciens combattants des unités polonaises qui ont combattu en France au cours de la Seconde Guerre mondiale ; enfin, notre jeunesse, élèves du Lycée français de Varsovie.

Les cérémonies de cette année ont une signification exceptionnelle, elles sont chargées d’une émotion particulière. Elles marquent le centenaire de l’Armistice.
Le 11 novembre 1918, à 11 heures du matin, le clairon retentissait, mettant ainsi fin à la Première Guerre mondiale, un conflit d’une intensité sans précédent qui fit 18 millions de morts.
Ce 11 novembre 2018 est aussi une grande date pour la Pologne. Privée d’Etat pendant 123 ans et meurtrie par une guerre qui n’était pas tant la sienne que celle de ses occupants, la Pologne recouvra son indépendance et sa liberté en cette année 1918.
En ce jour, à Paris et à Varsovie, les cérémonies officielles ont un éclat extraordinaire.
La France se souvient avec reconnaissance et admiration des unités de volontaires polonais qui, dès 1914, rejoignirent les régiments français. En 1917, Raymond Poincaré signait le décret de création de l’armée Haller, dite Armée bleue.

Passée sous commandement polonais en octobre 1918, elle constituait un an plus tard le noyau de la nouvelle armée polonaise, épaulée par une importante mission militaire française et qui dès 1920 dut repousser l’agresseur soviétique.

Le sacrifice des soldats polonais tombés en France et celui des soldats français tombés en Pologne témoigne de la profonde et sincère amitié qui unit nos deux peuples. Leur sacrifice nous a légué ce qu’il y a de plus précieux : la paix.

On this day, we do not only mark the victory of the Allied forces. It is not only about remembering our soldiers, the so-called Poilus, and all the victims of the war. We celebrate, all together, peace, the peace of today and tomorrow, after these terrifying events. We commemorate a unified Europe, the solidarity and friendship of its people. We have to draw all our strength from these great hardships in order to build a common future, free of the deadly spiral of nationalisms.

100 years have passed : after the clash of nationalisms, we have built a common ideal of concord, an ideal of a peaceful, unified and prosperous Europe. However we have to remain conscious that these achievements are not for granted. Continuous determination and vigilance are necessary to preserve it.

Pour terminer, je m’adresse à vous, chers élèves français, polonais, et d’autres nationalités. Vous avez la chance d’avoir été privilégiés par l’histoire. C’est à votre jeune génération qu’incombera, le jour venu, la responsabilité de faire vivre cet idéal pour que jamais l’Europe ne soit à nouveau le théâtre de conflits fratricides et qu’elle œuvre pour la paix dans le monde.

Niech żyje Polska !
Niech żyje Francja !
Niech żyje wolna i zjednoczona Europa !

Vive la Pologne
Vive la France
Vive l’Europe unie et libre.

Dernière modification : 13/11/2018

Haut de page