Cérémonie de remise des insignes à trois éminentes personnalités polonaises (7 juin 2018) [pl]

Le 7 juin 2018, Pierre Lévy, Ambassadeur de France en Pologne a reçu trois personnalités polonaises, Henryk Woźniakowski, Konstanty Gebert, le père Opiela, et leurs proches. Durant une cérémonie de près d’une heure, il leur a remis les insignes de trois ordres français. Les trois récipiendaires ont été distingués pour leur engagement en faveur de la démocratie et des libertés fondamentales. L’Ambassadeur a retracé leurs carrières, à la fois variées et proches par les valeurs qu’ils incarnent et qui sont des valeurs communes à la France et à la Pologne et en Europe. Après avoir reçu leurs insignes, les trois récipiendaires ont prononcé des discours de réponse vibrants, démontrant chacun une maîtrise remarquable de la langue française.

JPEG
Discours de l’Ambassadeur

Henryk Woźniakowski, traducteur et président de la maison d’édition Znak, est engagé de longue date dans la diffusion de la littérature française en Pologne. Membre de l’opposition démocratique dans les années 80, il en est devenu une figure centrale. Grâce à son travail d’éditeur, il a nourri le débat d’idées polonais avec la pensée et la littérature françaises. Pour cette contribution unique dans les relations franco-polonaises, il a été nommé chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

JPEG
JPEG

Konstanty Gebert a été distingué dans l’ordre national du Mérite, au grade d’officier. En tant que journaliste, il s’est engagé en faveur du dialogue interconfessionnel. Grâce à sa forte conviction pour les libertés, il a rejoint l’opposition démocratique qui a mené à l’effondrement du communisme. Actuellement, il continue son engagement sans faille en faveur de la démocratie et n’hésite pas à rappeler les repères fondamentaux devant guider les actions et les débats.

JPEG
JPEG

Le père Stanisław Opiela est prêtre jésuite, journaliste, ancien rédacteur en chef du mensuel « Przegląd Powszechny ». L’Ambassadeur a notamment rappelé que dans les années 80, il a organisé de nombreuses actions de soutien aux militants du syndicat « Solidarność » et à des opposants qui ont quitté la Pologne. La voix du père Opiela continue à être entendue et c’est pour son engagement en faveur des libertés et de la démocratie en Europe, notamment de la défense des personnalités ayant façonné la démocratie en Pologne, qu’il a été nommé chevalier de l’ordre national de la Légion d’Honneur.

JPEG
JPEG

Dernière modification : 08/06/2018

Haut de page