100 ans d’ambassades de France à Varsovie [pl]

En avril 1919, la France rétablit ses relations diplomatiques avec la Pologne. Il a donc fallu trouver une nouvelle ambassade. La France a alors loué à la riche famille Radziwill-Branicki la villa Czetwertynskich. Cette dernière était située sur l’emplacement de l’actuelle ambassade des Etats-Unis, allée Ujadowskie.

PNG - 307.7 ko
La villa Czetwertynskich au début du XXe siècle
Source : Bibliothèque numérique de Mazovie

En 1932, la France rachète le Palais Branicki, ou palais Frascati, du nom de la rue où il est situé. Il est inauguré comme ambassade en 1936. Ce palais fut construit pour Alexander Branicki, fils du général Branicki, par l’architecte Leandro Marconi entre 1873 et 1878.

PNG - 121.8 ko
Le Palais Branicki vers 1938
Source : Narodowe Archiwum Cyfrowe

Après la seconde guerre mondiale, le palais Frascati étant complètement détruit, l’ambassade est contrainte de déménager dans deux constructions modernes dans le quartier de Saska Kepa. La Résidence de France, rue Obroncow, est en effet distincte de l’ambassade elle-même, située rue Zakopianska. La ville était alors un champ de ruines, et la plupart des représentations diplomatiques n’avaient pas de bâtiments en propre. La plupart étaient logés à l’hôtel Polonia. Conçue à l’origine comme une solution d’urgence, l’ambassade restera cependant plus de vingt-cinq ans à Saska Kepa.

La France essaye cependant de se relocaliser dès 1947, en cherchant à se réinstaller au palais Frascati. Mais devant l’ampleur des dégâts, elle finit par y renoncer. La nouvelle ambassade devait, par un étonnant retour aux sources, être située en face du bâtiment des années 1920 et donc de l’actuelle ambassade américaine, selon un projet présenté en 1955. Les travaux ne se feront jamais. Par la suite, d’autres localisations sont envisagées, y compris au Palais Kronenberg, place Piłsudski, en face de la Tombe du soldat inconnu. Mais les autorités polonaises demandent à la France un projet neuf et moderne. Celui-ci sera installé rue Piękna, après l’accord des autorités polonaises en 1963. Le projet de la place de la Victoire est simplement alors déplacé rue Piękna.

Dernière modification : 23/08/2018

Haut de page