Adoption du paquet de Katowice samedi 15 décembre 2018 à l’issue de la COP 24 [pl]

Les Etats parties à la conférence sur le Climat qui s’est tenue à Katowice du 3 au 15 décembre 2018, ont adopté les règles qui permettront à l’Accord de Paris d’être mis en œuvre. La gravité de la situation climatique mise en évidence par le rapport 1,5 ° du GIEC et les multiples interventions d’experts nécessite des réponses urgentes : le paquet de Katowice en fournit un certain nombre.

JPEG - 228.1 ko
Clôture de la COP 24. Au milieu : M. Michał Kurtyka, secrétaire d’État au ministère de l’Énergie en Pologne, président de la COP 24

Ces règles comprennent les procédures de comptabilité et de transparence des émissions de gaz à effet de serre qui permettront de mesurer la réalisation des engagements pris par chaque Etat en termes de réduction de ses émissions atmosphériques (NDC) et communiquer les rapports permettront de livrer un bilan mondial tous les cinq ans. Les règles pour créer des mécanismes de marché rendus possibles par ces inventaires seront discutées en vue d’une adoption lors de la COP 25.

S’ajoutent les engagements financiers qui bénéficieront de plus de prévisibilité, un rapportage et une évaluation des besoins renforcés. Au-delà de l’objectif de 100 Md $/an pour le Fonds vert de nouvelles ambitions seront discutées après 2020.

JPEG - 209 ko
MMe Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire à la COP 24 à Katowice

Succès technique en ce qu’elle établit le Rulebook dont l’Accord de Paris avait besoin cette année pour être mis en œuvre sans délai, la COP 24 est aussi un succès politique en ce qu’elle fait vivre le multilatéralisme nécessaire pour aborder les questions climatiques. Les risques de division Nord-Sud ont pu être dépassés pour obtenir un soutien universel aux règles adoptées. L’Union européenne a joué aux côtés de la Chine mais aussi du Canada un rôle clé dans la négociation ministérielle.

JPEG - 42.5 ko
M. Laurent Fabius, ancien président de la COP 21 à la COP 24 à Katowice

Une trentaine d’Etats (dont la France) et la Commission européenne ont initié une Déclaration sur le relèvement de l’ambition. Une « coalition de l’action » regroupant Etats, collectivités locales, entreprises (dont des banques et assureurs français), associations à travers le monde est née à Katowice pour porter plus haut les mesures nécessaires pour la lutte contre le réchauffement climatique.

JPEG - 185.2 ko
L’équipe française à la COP 24 à Katowice

La France s’est investie pleinement dans le cours des négociations (en coordination avec les autres Etats européens) : une délégation d’experts menée par l’Ambassadrice pour le climat Brigitte Collet, a travaillé sur le Rulebook durant toute la période de la COP. Outre les Parlementaires (dont les Présidents des Commissions du développement durable de l’Assemblée nationale et du Sénat), et de nombreuses personnalités qui sont venues participer à l’événement (Laurent Fabius, Laurence Tubiana et des présidents de sociétés françaises), le Ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy avait assisté au Sommet inaugural (3 décembre) et la Secrétaire d’Etat Brune Poirson a porté la voix de la France lors du segment ministériel (11 décembre).

Dernière modification : 14/01/2019

Haut de page